Remaining Observant
Marches sonores réalisées dans l’espace public de São Paulo, Brésil. Durée : 45 min. Proposées dans le cadre de la 11e Biennale d’Architecture de Sao Paulo, avec le soutien de l’Institut français du Brésil, du Consulat général de France à Sao Paulo et de la Villa Belleville à Paris, 2017

Remaining Observant est une situation sonore et collective dans l’espace public de la ville – en compagnie de l’artiste – où un groupe de cinq personnes est invité à expérimenter une nouvelle perception sonore avec l’aide d’un casque singulier. Oscillant entre instrument scientifique, prothèse pour l’oreille ou encore «sculpture parlante», les casques proposés s’inspirent d’un dispositif militaire de surveillance aérienne, tombé en désuétude en 1932 avec l’arrivée du radar. Développé industriellement dans les années 30, par l'entreprise hollandaise Waalsdorp, ce dispositif permettait de détecter par l’écoute des sons lointains, dans le ciel – tel que le bruit du moteur d’un avion encore invisible à la vue – dans le but d’anticiper les bombardements allemands. Telle une sorte de prothèse low-tech engageant notre corps, elle fonctionne sans appareil ni électronique, ni numérique. Son efficacité repose sur sa forme parabolique interagissant avec le phénomène acoustique de réflection du son. La marche se propose alors de mettre en scène cette figure de l’homme aux aguets de son environnement sonore et urbain en sollicitant l’écoute d’anticipation.

Vue de l’exposition collective « Devires do Brasil », à Praça das Artes, dans le cadre de la 11e édition de la Biennale d’Architecture de São Paulo, curaté par Marcos Rosa.